Centrafrique: Les élections présidentielles du 23 janvier prochain

Le jour où Bozizé s'autoproclamera "réélu" président du Centrafrique, avec son neveu Ministre des Mines, son premier fils Ministre de la Défense, le deuxième chef de la police politique, ses copains à la CEI, et ses financeurs de chez AREVA et consort, est-ce que la France va convoquer la "communauté internationale" (dont vous et moi faisons d'ailleurs partie!) ainsi que l'ONU, la CEMAC et l'UA pour dénoncer la situation!?

En ce qui concerne ses dernières déclaration de volonté de prendre en main un certain nombre de nouveaux chantiers, dont l'assainissement des finances publiques notamment, Bozizé prend vraiment les Centrafricains pour des simples d'esprit. Il a déjà largement montré de quoi il est capable, et nous on veut qu'il s'en aille..!!! y a rien de plus simple à comprendre...! 


S'il veut revenir, il n'aura qu'à laisser sa place tranquillement à celui qui aura gagné les élections du 23 janvier, et se représentera la prochaine fois avec ses fameux nouveaux chantiers! 

Les nouveaux chantiers là sont des chantiers qu'il aurait dû empoigner le jour de son investiture en 2005. Il ne l'a pas fait, maintenant qu'il laisse sa place! 

Soyons tous prêts à dénoncer la validation par la France et la "communauté internationale" d'un scrutin dont la fraude se prépare depuis belle lurette au nez et à la barbe aussi bien des Centrafricains que de la "communauté internationale" à l'esprit d'ingérence à deux vitesses. 

Car ce n'est pas seulement l'affaire des Centrafricains, mais bien l'affaire de tous les Africains. 

Demain, en 2011 également, ce sera le Nigeria, le Tchad, la RDC, l'Egypte, le Camerooun et le Zimbabwe, où la moquererie des peuples africains va continuer de plus belle...! Même le Niger va devoir se battre! Est-ce la France et AREVA peuvent lâcher le morceau si facilement? 

Où sont donc les Africains.....!? 

Les fraudes électorales qui perpétuent les mandats des dictateurs ou de leurs rejetons, ne sont pas des problèmes locaux! Chaque malversation électorale doit être vigoureusement dénoncée par tous....! et pas seulement en Côte d'Ivoire. 

Rien que le concert de casseroles, c'est déjà très efficace...! 

Soyons donc là, et les yeux bien ouverts...

Commentaires

  1. Pour cette année 2011, l'Afrique toute entière sera secouée par une actualité politique majeure. Force est de constater que malgré les secousses qui ont eu lieu en Tunisie, les leaders politiques tant au pouvoir que de l'opposition tardent à assimiler les leçons sommes toutes intéressantes.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Fairplay et politesse... même si vous n'êtes pas d'accord...

Posts les plus consultés de ce blog

RCA: Que veulent les adeptes de la non-paix?

Il s'appelait Steve Biko

Aux prisonniers oubliés du Cameroun, du Tchad et d'ailleurs